Les fractions de l’incertitude


Companies generate profits with the results of measurements provided by quantum prediction tools.

Prédictions quantiques

Les entreprises génèrent les résultats qu’ils souhaitent obtenir avec des mesures fournies par les outils de prédictions quantiques.

Tendances des incertitudes

C’est en France que j’ai récemment travaillé sur un plan de prédiction qui doit évaluer le nombres de termes qui gravitent autours du terme des incertitudes.

Le manifeste souhaite seulement savoir quelle est la tendance moyenne des incertitudes?

L’incertitude put être un point masqué par l’ombre d’un objet sur un plan. Si je pouvais mesurer quelle est l’accélération d’un objet dans une dimension à Dim(1/2) de la fonction total de la diffusion et projetée sur l’axe des (x) dans un repère orthonormé. J’obtiendrai alors comme résultat qu’un objet a son accélération qui est tout proche de son maximum.

L’incertitude du point

C’est quand il expire cette toute petite fraction d’énergie que sa dimension d’incertitude disparaît sur le plan. Il ne reçoit plus d’ombre des objets en premiers plan.

C’est quand il inspire à nouveau cette toute petite fraction d’énergie que sa dimension d’incertitude apparait sur le plan. Il reçoit moins d’ombre.

Zoom sur le point qui est à 99.99% de son accélération maximum

Le point qui venait d’une direction par rapport à la mesure décélèrera pour changer de direction en cédant la plus petite fraction d’énergie encapsulée qu’il contient et qu’il est capable de fabriqué.

Ce que je sais c’est qu’il y a des événements qui sont déjà caractéristiques de la prédiction telles qu’elles tendent toujours vers un objectif qui dépend des variants imposés par les dimensions du plan.

j.n

Les physiciens d’Areva à Cadarache dans le sud de la France ont nourris ma curiosité pour la physique des particules.

La réaction d’un atome dans un champ quantique tend aussi vers des possibilités mesurables dans notre dimension.

Piégée de l’incertitude

Sachant que l’on peut mesurer avec une incertitude l’accélération d’un objet qui évolue par rapport à nous ainsi que celle de notre appareil de mesure. Une nouvelle fenêtre des possibilités s’ouvre pour donner naissance à une nouvelle dimension piégée des incertitudes.

Dans le duel des possibilités opposées aux incertitudes aucune ne dominent l’autre. Les incertitudes orbitent toutes autant qu’autours des possibilités comme autours d’elle même.

J’inscris dans le manifeste du plan de la mission qui m’est confiée

1 – Les deux primitives qui font un lien avec le plan :

Les incertitudes : Elles prédisent qu’un objet du plan sera toujours nommé et identifier pour pouvoir mesurer la pente de son accélération.

Les possibilités: Elles prédisent que la dimension d’un objet du plan aura une dimension des incertitudes qui tend vers son F(0).

Dans la figure ci dessous j’ai du construire une projection du plan comme le ferait la dimension de la mesure. En mesurant des points à un instantané d’une fonction F(nn)2 = 1 – n2 des événements puissants sont apparus proches de 3 points remarques.

j.n
The results describe a dimension of three infinitely large sources that tend to keep the pulse of a wave alive.

Les résultats décrient une dimension de trois sources infiniment grandes qui tendent à garder en vie l’impulsion d’une onde indéfiniment. C’est fascinant!

L’onde chante éternellement des infinités de mélodies avec l’empreinte vocale de ses parents. Elle peut varier la tonalité de sa mélodie tout en s’ajoutant elle même des harmoniques. La variation de sa tonalité implique un lien étroit avec sa dimension propre.

L’une des possibilités serait aussi que la prédiction est faussés par la dimension de l’appareil de mesure et j’oublie les humains! Ce serait une machine qui ne reproduit pas ce qu’on lui a demander de faire comme une tonalité synchronisé avec la tonalité des dimensions de l’espace qui nous entoure.

Par exemple il est impossible de copier une onde à l’identique et même après la mesure de l’énergie qu’elle développe pour accélérer et décélérer.

La fonction de développement est conditionnée par la somme des énergies disponibles pour sa stabilité et sa diffusion.

j.n

J’inscris dans le manifeste du plan de la mission qui m’est confiée

1 – Des primitives qui font un lien avec le plan :

E = C’est l’énergie qui doit déjà exister

D vl = C ‘est le développement envisageable pour le plan

Stb = C’est le point de stabilité que chaque onde tend de s’y positionner

a = C’est l’accélération d’une onde dans une de ses dimensions
Elle tend vers son F(infini) qui est grand 1 aussi et sans jamais la dépasser.

-a = C’est la décélération d’une onde pour une nouvelle tranche
Elle tend vers son F(0) sans jamais pouvoir toucher son F(0).

On remarque donc trois source infiniment grand

La première équation qui apparaît grâce aux constantes de mon manifeste est résumée en une petite équation toute simple.